Non-classifié

DENIS PANTIS, DEVANT ET DERRIÈRE LE MICRO

Jukebox le film
Jukebox le film

Tu me possèdes – Dante

Le jeune Dyonysos (Denis) Pantis, quand il décide de sortir de Cartierville pour réussir dans le showbusiness comme les chanteurs qui résonnent dans le jukebox du restaurant familial, veut un nom d’artiste qui sonne.

Ce sera Danté, un pseudonyme d’enfer (on pense immédiatement à L’Enfer de Dante, chef d’œuvre de la littérature). En 1961, tout feu tout flamme, il lance ses premiers 45 tours, qui ont le «son américain», le «big beat» qui fait danser.

Jukebox le film

S’il réussit à faire parler de lui dans les hebdos de vedettes (dont une double page spectaculaire dans Disque-ton), et parvient même à trouver une place sur l’affiche du formidable All-Star Dance Party aux côtés des Dion, Del Shannon, Bobby Rydell, Bobby Vee et le déjà mythique Jerry Lee Lewis, ses disques passent relativement inaperçus.

Il suffit pourtant d’écouter Tu me possèdes, morceau inspiré par le Tossin’ and Turnin de Bobby Lewis, pour se convaincre d’un atout essentiel: Denis se donne à fond. Ce qu’il fera toute sa vie. Quand il deviendra producteur-réalisateur, il insufflera ce désir inextinguible à tous ses artistes. On appelle ça le feu sacré.

Viens danser – Denis et les Panthères

Même s’il a fini par laisser Danté sur les lignes de côté, même si le jeune producteur prodige aligne les «hits» avec Michèle Richard, Gilles Brown, les Baronets, les Classels, César et les Romains, Gendarmes et compagnie, le Denis Pantis de 1965 n’a pas renoncé à son rêve: chanter en vedette!

Jukebox le film

Des 45 tours paraîtront sous le nom ronflant de Denis et les Panthères, dont le fabuleux Viens danser, adaptation frénétique d’It’s Alright, un succès d’Adam Faith, vedette britannique peu connue outre-Atlantique.

Denis fait plus que la chanter: il la crie, la hurle, comme s’il ordonnait au Québec entier de se lever et se déhancher jusqu’à l’épuisement.

La chanson pourrait être le mot d’ordre de tous les «hits» qu’il produit: ne pas donner le choix, imposer des refrains irrésistibles sur des rythmes irrépressibles!

Mine de rien, cette chanson est son véritable hymne national. Et en parallèle de son parcours de «hitmaker» pavé de disques d’or, Denis Pantis ne cessera jamais de caresser son rêve: encore aujourd’hui, dès qu’il a deux secondes, il contenue de travailler à «SON disque», derrière et devant le micro. Encore aujourd’hui, il veut faire danser le Québec entier.

CHANTEZ, DANSEZ, CRIEZ !

JUKEBOX arrive ce printemps… Suivez-nous sur Facebook et Instagram !

ABONNEZ-VOUS À
L’INFOLETTRE

/denis-et-les-pantheres/ 2020/08/12 21:47:37 fr_FR 54.160.19.155

DÉCOUVREZ NOS FILMS

Disponibles en ligne et sur DVD